Temps de lecture : 3 minutes (523 mots)

Demandes du CRAC à la Région Hauts de France : Maintenant et pour demain !

Au début de ce deuxième confinement, la situation des équipes artistiques et structures indépendantes de la création est particulièrement alarmante. Après un premier confinement, temps de la sidération, qui a provoqué des annulations, reports et empêchements, nous abordons cette nouvelle séquence avec un sentiment d'abattement partagé par tous les acteurs du secteur.

Au printemps, les projets empêchés avaient parfois été reportés à l'automne ou annulés mais la saison 2020/2021 avait pu, avec beaucoup de difficultés être imaginée et mise en œuvre depuis le mois de septembre.

Aujourd'hui, les difficultés sont multiples et semblent insurmontables :

- Les représentations, empêchées par le second confinement, sont cette fois purement et simplement annulées sans report programmé ni perspectives de reprise à cette heure.

- Les spectacles créés en 2020 ou qui auraient dû l'être, n'ont pas été vus et ne seront pas programmés la prochaine saison 2021/2022.

- Les équipes aidées sur les différents dispositifs d'aide à la création ou à la résidence ne peuvent justifier de ces financements car les objectifs n'ont évidemment pas été atteints en 2020. Elles sont dans l'incapacité de savoir si ces critères seront atteignables en 2021…. Comment remplir des dossiers de subvention dans un contexte ou aucune perspective n'est possible pour 2021 ?

NOUS SOMMES DANS L'IMPASSE ! ET NOUS VOULONS TRAVAILLER

Dans ce contexte très difficile, il nous faut sauver les emplois artistiques et continuer notre travail de création et de rencontres avec les publics.

.

Pour Maintenant,

Nous demandons la reconduction immédiate du fonds de secours proposé par la Région des Hauts-de-France en reportant la date de dépôt au 15 mars 2021 et en aménageant les critères afin de permettre à davantage d'équipes de pouvoir y prétendre, à savoir l'extension de l'antériorité du financement public à 3 ans (2019- 2018 -2017) et la réduction du pourcentage de pertes de 50 % à 30 %.

Nous demandons la confirmation des financements pour 2020 quels que soient les dispositifs et leur réalisation effective ainsi que la levée du taux de dépenses subventionnables.

Pour Demain

Comme en 2015 il nous semble important de garantir rapidement un moratoire des financements en 2021 pour les financements de la Région avec la double problématique de la crise sanitaire et des élections prévues au printemps ou au début de l'été 2021.

Nous demandons aussi, pour les saisons 2020/2021 et 2021/2022, un DÉVERROUILLAGE général des aides de la région afin de les rendre compatibles avec la situation sanitaire et les conséquences qu'elle aura pour les programmations des saisons à venir.

  • Nous demandons de revoir les critères des dispositifs pour les créations et les résidences afin de prendre mieux en compte les représentations pour les petites ou très petites jauges.
  • Nous demandons un financement pour les ateliers de recherche et les laboratoires artistiques qui sont à ce jour les seules possibilités de travail en période de confinement.
  • Nous demandons l'aménagement des PEPS afin de rendre possible, dans le cadre du projet proposé, la présentation d'une œuvre à des élèves, le lycée étant le seul endroit où cette rencontre est encore possible.
  • Nous demandons une généralisation du financement des équipes au Programme d'activités, qui seul permettra de financer le travail artistique proposé.

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.synavi.org/