Délégués régionaux : Cécile Gheerbrant, Benoît Faivre, Hélène Lantz

Contact : grandest@synavi.org

Mobilisation du 4 mars

 Rdv à 11H devant la préfecture du Bas-Rhin à Strasbourg !

Le collectif du 23 janvier appelle à une assemblée le 15 février à Reims

COLLECTIF DU 23 JANVIER

Appel à mobilisation
Pour la défense de l'art et de la culture

Nous sommes des personnes, simples citoyen·nes, professionnel·les ou non, amateur·trices ou non, qui voulons défendre l'art et la culture en tant que droits fondamentaux de notre société. Nous nous sommes constitué·es en collectif le samedi 23 janvier 2021 à Strasbourg. Nous contestons — sans dénier la terrible réalité des dangers sanitaires — les arbitrages et modalités de gouvernance qui nous sont imposés, qui nous privent de nos droits et mettent en danger le secteur et ses professions.
Nous nous inquiétons du sens politique qui en ressort. Nous demandons l'engagement de tous·tes les responsables publics pour une autre considération de l'art et de la culture dans la gestion de la crise aujourd'hui ET nous voulons des garanties quant à la place qui leur sera faite dans les politiques de demain.
L'état d'urgence ne justifie pas toutes les privations de libertés et de droits.


Nous appelons toute personne qui se sent concernée à se réunir en Assemblée Intersyndicale et Collectif Citoyen le 15 février 2021 à 13h au Cirque du Manège - à REIMS (2 bd du Général Leclerc).

Quelles sont nos réalités dans la crise ?
Quelles seront nos actions ?

Attention : pour raison sanitaire, la jauge est limitée à 100 Personnes. Merci de vous inscrire sur
collectifdu23janvier@gmail.com. Votre inscription vous sera confirmée par retour de mail.

Pour celles et ceux ne pouvant se déplacer à Reims, des Assemblées Préparatoires auront lieu :
A Nancy : samedi 6 février à 10h à l'Autre Canal, 45 bd d'Austrasie, Nancy. Contact: collectifdu23janvier@gmail.com
A Strasbourg : mardi 9 février à 18h au TAPS Laiterie, 10 rue du Hohwald, Strasbourg. Contact : collectif23janvieralsace@gmail.com
À Epinal : samedi 13 février à 10h à la Souris Verte, 17 rue des Etats-Unis, Epinal. Contact : reseaudetres88@gmail.com
Au cours de ces Assemblées Préparatoires, des personnes seront mandatées afin de se faire les portes-paroles le 15/02 à Reims de toutes questions, idées, propositions, expériences, réflexions relevées durant la réunion.


L'APPEL DU 23 JANVIER

Vous pouvez soutenir et rejoindre le collectif en signant ce texte fondateur via ce formulaire : https://forms.gle/kDRFGiFm6cd4vKrEA


Depuis bientôt un an que la crise de la Covid 19 a mis en panne notre monde, nous avons toutes et tous consenti à des privations de liberté immenses, à des sacrifices de vie sociale, de partages affectifs et sensibles qui mettent à mal nos équilibres humains et précarisent encore plus les plus fragiles d'entre nous.
Dans ce contexte terrible, les sorties pour fréquenter les œuvres d'art, pour se réunir autour de la culture, ont été interdites. L'éducation et les actions artistiques auprès des enfants et adultes sont empêchées ou freinées. Ne sont-elles pas pourtant essentielles au moment où, plus que jamais, les femmes et les hommes s'interrogent sur qui elles et ils sont, comment elles et ils vivent, sur la fragilité de leur condition ? Au moment où le désir profond de changer notre monde agite puissamment notre société, pouvons-nous considérer comme facultatif cet espace de création qui nous permet précisément de partager le sensible, de vivifier nos imaginaires et d'inventer nos vies ?
L'art contribue à transformer le réel.
La menace que représente le virus nécessite bien sûr que toutes les précautions soient prises. Depuis le début de la crise, comme d'autres, les établissements culturels se sont montrés exemplaires dans les mesures qu'ils ont prises pour accueillir les publics dans la plus grande sécurité sanitaire possible. Mais les arbitrages décrétés par nos gouvernant·es, loin du débat démocratique, ont relégué l'art et la culture au rang de gadget, d'activité négligeable, loin derrière toutes celles qui ont été autorisées.
Nous contestons ces choix et la manière dont ils ont été pris. L'état d'urgence ne peut justifier la violence qui est faite à notre besoin d'art et de culture, de partage et de débat.
Aujourd'hui la crise de la Covid dépasse la seule question sanitaire pour atteindre le stade de crise de société. Nous sommes inquiet·es pour la survie des travailleurs et travailleuses de l'art et de la culture. Nous sommes inquiet·es pour la place que nos gouvernant·es accordent à l'art et à la culture, dans leurs plans pour demain, au-delà des seules industries numériques.
Nous demandons qu'un autre traitement politique soit accordé à l'art et la culture. Nous exigeons le retour d'un débat démocratique autour des choix qui sont fait sur ce qui reste ouvert et ce qui doit fermer. Nous revendiquons des plans adaptés et des moyens réels pour les travailleurs.euses et les entreprises sinistrées du secteur. Nous voulons des engagements pour aujourd'hui et pour demain.


Premiers signataires :
CGT-Ville de Mulhouse - FAREST - LES FORCES MUSICALES GRAND EST - PROFEDIM - SAMBR-SNAM-CGT - SCC - SFA-CGT Alsace - SNSP Grand Est - SUD CULTURE Grand Est - SYNAVI Grand Est - SYNDEAC GRAND EST - SYNPTAC-CGT - Collectif Messin du Spectacle Vivant - Gaël Leveugle, Délégué National Grand Est Syndéac, Compagnie Ultima Necat - Philippe Cumer, Directeur de La Machinerie - Delphine Berthod, Artiste, co-directrice du Collectif L'Ouvre-Boîtes - Erika Marques, Administratrice de production - Sabine Grislin, Danseuse Trapéziste - Anna Briand, artiste - Elisabeth Marie, responsable artistique - Aurélie Gandit, chorégraphe et danseuse - Laurent Vacher, Directeur artistique et metteur en scènes - Didier Patard, CO/PRÉSIDENT DE GRAND CIEL et directeur de Transversales, Margaux Juszczak, Chargée de production - Estelle Brochard, Co-directrice Artistique du Collectif L'Ouvre-Boîtes - Cynthia Montier, artiste auteure - Claire Girod, Responsable des productions La Bande passante /Blah blah blah cie - Clotilde Ast, administratrice de production - Cécile Arthus, Metteure en scène - Véronique Albert, D'artiste chorégraphique - Laurent NEMBRINI, directeur d'école en retraite - Sullivan Da Silva, Comédien - Nelly Pairon - Laëtitia Pitz, Responsable artistique compagnie Roland furieux & metteure en scène - Isabelle Busac, chargée de production et diffusion - Denis JAROSINSKI, Musicien / comédien, Colin Petit, Musicien - Mathias Ferry, Technicien du spectacle - Jean-françois Mugnier, Coordinateur du Syndicat Potentiel, Strasbourg - Elise Havet, Artiste peintre - Jérôme MINASSIAN, Chargé de diffusion - Jeanne Laurent, artiste et actrice culturelle - Olivier SCHMITT, Être humain amoureux de la liberté - Jennifer Gohier, Chorégraphe - Margot Robert, artiste - Philippe Lepeut, Artiste et écart production - Céline Sant, comédienne et co-directrice artistique - Nathalie Camidebach, Directrice de casting - François Germain, La Théorie des Espaces Courbes - Stéphane Ollivier, Amateur - Anne Stella - Damien Fontaine-Vive, Musicien - Elisabeth Hirtz, Administratrice - Vincent Schueller, Artiste - Jean-François Robic, artiste plasticien - Simon Millet Enseignant en arts plastiques et créateur - Lorine Dufour - YVES MANGIN, Enseignant - FABRICE FERRY, Psychologue - Elodie Bléas, Citoyenne - Virginie Duval-wingel, Prof art - Alexandra Du Moulin, artiste auteur plasticienne - Pascale Toniazzo, marionnettiste - Francis Willm, artiste plasticien - Olivier Bosio, artiste plasticien - Cécile Bignon, médiateur culturel - Isabelle Witté, citoyen - Gilles Sornette, musicien/compositeur - Adélaïde STIERLI, artiste - Isabelle Etienne - Chantal Rameau - Katrin Gattinger, Artiste, enseignant-chercheure en art, commissaire d'expo, critique - Cynthia Montier, artiste auteure - Sébastien Quérel - Magali Montier, Comédienne - Thierry Bordereau, directeur - Michaela Kudrlova, Citoyenne - Nolwenn Talec, consommatrice de culture - Michèle Pascutto, Citoyenne - Ruben Tenenbaum, musicien ...

Appel à manifestation pour la sauvegarde de la culture, Strasbourg, 23 janvier 2021

Dans le cadre de l'appel intersyndical national, une manifestation aura lieu en déambulation

Samedi 23 janvier à 11h à Strasbourg au départ de la Place d'Austerlitz et jusqu'au TNS

La manifestation sera immédiatement suivie de l'AG constituante du COLLECTIF DU 23 JANVIER (à la salle des colonnes, Fabrique de théâtre, 10, rue du Hohwald à Strasbourg) dont l'objectif est de rassembler les acteurs.trices culturel.les, artistiques et les citoyen.nes pour interpeller les pouvoirs publics sur nos situations. 

Prévoyez des sandwiches!

Nous avons programmé ces deux évènements un week-end pour permettre à un maximum de personnes de nous rejoindre, au delà de du spectacle vivant et des professionnels dont voici l'intitulé :

Allons à l'essentiel
Pour que la culture ne soit pas sacrifiée

Appel au monde de la culture du Grand Est, aux professionnelles,
amateurs et amatrices, citoyens et citoyennes, et toute personne préoccupée par la place allouée aux arts et à la culture dans notre société.

Si vous venez de loin voici un lien de covoituragehttps://www.togetzer.com/covoiturage-evenement/xabzyi
Sachez également que toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour rendre cette manifestation remarquable et remarquée.
Si vous êtes prêts à donner une heure, une journée, deux nuits de votre temps, vous pouvez contacter Cécile Gheerbrant compagnieoreillesetqueueinfo@gmail.com

Quelques propositions :
- Transformez-vous en femmes/hommes sandwich avec vos affiches barrées de la mention "annulé"
- Venez avec vos instruments, casseroles, porte-voix pour faire du bruit
- Imaginez, fabriquez pancartes et banderoles.

La crise va durer, notre mobilisation doit s'amplifier !!! Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Ci-dessous : le tract de la manifestation et la lettre ouverte intersyndicale aux collectivités du G

Pour le SYNAVI Grand Est

Benoît FaivreCécile
Gheerbrant
Hélène Lantz
Laurent Crovella

AG des organisations professionnelles du spectacle vivant Grand Est le 11 janvier à 14h

Après la conférence de presse ministérielle de ce 7 janvier, les conditions de réouverture des lieux culturels et de l'espace public demeurent floues. Une réunion est prévue le 8 janvier au ministère de la culture avec les organisations professionnelles (dont le Synavi) pour discuter d'un calendrier calibré et évolutif. A suivre donc...

Mais il apparait que l'évolution sera lente et l'incertitude durable. Il est donc essentiel de rester uni.e.s, mobilisé.e.s, en nombre !
C'est pourquoi le groupe unitaire des organisations et syndicats d'employeurs et de salariés du spectacle vous invite à participer à une Assemblée générale des professions du Spectacle Vivant du Grand Est

Lundi 11 janvier 2021 de 14h à 17h

L'objectif est, au-delà d'échanges d'informations y compris sur des situations personnelles, de définir ensemble les modalités d'une action qui s'annonce indispensable autour du 20 janvier.

Ordre du jour :
  • 14h / 15h Temps d'expression des participants autour de situations vécues ou d'autres informations pertinentes.
  • 15h / 15h15 Point sur la diffusion de la Lettre ouverte (voir pj)
  • 15h15 / 16h15 Réflexions et prises de décisions autour des aspects pratiques de la manifestation
  • 16h15 / 17h Temps d'échange autour des revendications et de formes qui pourront y être développées.

Pour nous permettre d'avoir une idée du nombre de participants, merci de cliquer sur ce lien si vous voulez en être, cela nous permettra d'avoir une idée du nombre de participants à l'avance. Vous recevrez ensuite le lien pour la réunion elle-même.https://zoom.us/meeting/register/tJ0ucOqoqDIqHNV8iRFie5EThMEb9k00eYWc

Pour le SYNAVI Grand Est
Benoît Faivre
Cécile Gheerbrant
Hélène Lantz
Laurent Crovella - référent COVID 19 laurentcrovella@aol.com

Manifestation le 15 décembre à Strasbourg

Après la désannonce gouvernementale méprisante et incohérente du 10 décembre interdisant la réouverture des salles de spectacle et de cinéma initialement programmée le 15 décembre un appel à manifester a été lancé nationalement par l'intersyndicale du spectacle vivant.

Professionnels du spectacle vivant, que vous soyez techniciens, administratifs ou artistes, que vous soyez permanents ou intermittents, il est essentiel de répondre à cet appel en nombre ! Spectateurs, spectatrices en manque, n'hésitez pas à nous rejoindre !

A Strasbourg manifestation* mardi 15 décembre à 14h Place Kéber

Pour être visibles, nous vous invitons à :
- A vous transformer en homme/femme sandwich avec vos affiches de spectacle
- A ramener vos instruments, vos accessoires et outils de travail
- A faire du bruit, harmonieux ou pas !
- A fabriquer des pancartes avec les messages de votre choix
Et dans tous les cas, à venir avec au minimum 500g de farine dans un sac neutre pour mener l'action collective suivante
1
) Au battement du tambour chacun se place à 2m de distance de ses voisins et trace un cercle de farine autour de soi
2) Au signal nous pousserons un grand cri de colère
3) Nous jetterons un nuage de farine sur la place à l'image du brouillard dans lequel nous avançons depuis des mois.

La culture est un droit et un bien essentiel. L'art est public. Il n'est pas une variable d'ajustement.


* Mesures sanitaires du rassemblement
- Les personnes vulnérables sont invitées à faire preuve d'une vigilance particulière et sont invitées à ne pas participer
- Les personnes présentant des symptômes ainsi que « cas contact » doivent impérativement rester chez elles.
- Port du masque obligatoire- Distance d'au moins 1 mètre avec les autres
- Saluer sans serrer la main, ni embrassades

Suites de la mobilisation du 13 novembre

La manifestation interprofessionnelle Spectacle vivant du 13 novembre à Strasbourg a rassemblé 150 personnes. 

Une délégation intersyndicale (SFASYNAVI Grand Est, SCC , SYNDEAC, CGT Spectacle,Fonction publique et territoriale CGT) a été reçue à la DRAC par la directrice régionale Mme Christelle Creff et le directeur régional adjoint Mr Charles Desservy qui se sont montrés à l'écoute des questionnements et des demandes. Notamment concernant la nécessité de créer un Coreps Grand Est et les points pour lesquels on relève une inéquité territoriale : 

  • EAC en milieu scolaire, ouverture/fermeture des conservatoires, paiement du service non fait par les collectivités territoriales, les villes et les rectorats. 
  • Nécessité d'un soutien au long cours spécifique et direct pour les équipes artistiques indépendantes sans critères mettant l'accent sur l'emploi et la présence à long terme sur les territoires. 
  • Prolongation de l'année blanche tant que l'activité n'aura pas repris, attention particulière pour les salarié.e.s en congés maladie ou maternité et ceux qui font leur entrée dans la profession. 

La DRAC Grand Est s'est engagée à faire un retour sur tous ces points au ministère et a assuré qu'un soutien particulier dans le Grand Est serait assuré pour les compagnies, avec une grande bienveillance concernant les critères et les arbitrages. Et que la création d'un COREPS argumentée notamment par le Synavi, le Syndeac et la CGT était une proposition qui méritait d'être étudiée avec soin.

Il y a également eu un reportage sur France 3. Le sujet commence à 9'20

Mots-clés :

Prochaine visio Grand Est le 19 novembre à 14h et lettre d'infos

La délégation propose un rendez-vous en visioconférence le jeudi 19 novembre de 14h à 16h ouvert à tous, adhérents ou non.

Bertrand Krill du Pôle conseil du SYNAVI sera présent. Une occasion de s'informer, d'échanger, de partager.

Merci de confirmer votre présence par mail à grandest@synavi.org, nous vous communierons le lien de connexion ensuite.

Appel à manifestation à Strasbourg le 13 novembre 12h, place de la République

La Fédération du spectacle, de l'audiovisuel et de l'action culturelle CGT (FNSAC) et ses syndicats, dont le SFA-CGT Alsace (artistes-interprètes) et le SAMBR (musiciens), le SNSP Grand Est, le Syndeac Grand Est, le SYNAVI Grand-Est, La FAREST, le collectif du spectacle vivant à Metz, le SCC, Sud Culture Grand Est, en premiers signataires, appellent tous les professionnels du spectacle vivant, intermittents et permanents : artistes, techniciens et personnels de production et d'administration du Grand Est et leurs employeurs à une manifestation

vendredi 13 novembre à 12h, place de la République à Strasbourg

La mise en place d'un nouveau confinement place tous les professionnels du spectacle, artistes auteurs, artistes interprètes, ouvriers, techniciens et personnels administratifs, dans une situation de grande insécurité. Une nouvelle fois, le gouvernement ne reconnaît pas le secteur culturel comme une activité "indispensable" à la nation. Il nous place dans l'impossibilité de porter notre travail auprès du public.

La première prolongation des droits à l'intermittence, décidée au printemps dernier, est désormais insuffisante. L'interdiction des représentations, l'annulation des événements publics empêchent de nombreux professionnels de reconstruire leurs droits. Les logiques de reports d'activité grèvent déjà et éloignent la reprise : il faut prolonger à nouveau automatiquement les droits à l'intermittence pour au moins un an, jusqu'au 31 aout 2022.

Déjà, il faut intervenir d'urgence auprès de celles et ceux, auteur.trices, technicien.ne.s, artistes, qui n'ont pu réunir à ce jour les droits nécessaires pour ouvrir des indemnités décentes, voire aucune, relatives à leurs congés maternité et arrêts maladie.

L'ensemble des caisses sociales est dangereusement mis à mal par la perte des cotisations due au recours massif au chômage partiel. Elles sont essentielles à la protection des plus fragiles, elles sont indispensables au maintien de la profession. Elles seront décisives à la reprise. Déjà, l'Afdas (formation), la CMB (médecine du travail), Audiens prévoyance (congés, retraite et santé), cessent leurs prestations ou sont en instance de faillite. L'Etat doit financer ces pertes sans puiser dans le budget de la culture.

La fermeture totale ou partielle des conservatoires et écoles de musique est incohérente au regard du maintien de l'enseignement général, tout comme l'est l'arrêt brutal ou l'entrave aux interventions artistiques dans les établissements scolaires, dans les territoires et auprès des populations empêchées. C'est la relève de nos métiers qui est en jeu.

Il faut un plan d'urgence fléchant des aides directes pour les compagnies, les ensembles et les artistes indépendant.e.s, leur permettant dès maintenant de garantir l'emploi de leurs équipes, pour pallier les effets d'engorgements liés aux reports de programmation.

Il faut aider les théâtres à accueillir cette activité en leur donnant les moyens dédiés. Il faut garantir leur sécurité, notamment ceux qui sont fragilisés par la perte de billetterie.

Enfin il faut que l'action des partenaires publics soit concertée avec l'ensemble des acteurs du spectacle vivant, afin que partout les contrats soient honorés, les moyens humains et financiers mis en oeuvre pour assurer l'urgence, les subventions votées soient versées sans proratisation et les budgets culturels garantis au minimum, voire augmentés.

Pour cela, nous demandons à l’État et à toutes les collectivités territoriales de jouer leur rôle dans l'organisation de cette action commune.


FNSAC-CGT : fédération du spectacle, de l'audiovisuel et de l'action culturelle

SFA-CGT : syndicat français des artistes-interprètes

SAMBR-CGT : syndicat des artistes-musiciens du Bas-Rhin

SNSP : syndicat national des scènes publiques

Syndeac : Syndicat National des entreprises artistique et culturelles

Synavi Grand-Est : Syndicat National des Arts Vivants, délégation Grand-Est

FAREST : fédération des arts de la rue Grand Est Bourgogne Franche-Comté

Collectif du spectacle vivant à Metz

SCC : (syndicat du cirque et compagnies de création)

Sud Culture Grand Est

Lettre ouverte aux Lunévillois.es et à leurs élu.e.s - 16 octobre 2020 - Action intersyndicale en soutien à la Méridienne

Assemblée générale Grand Est le 9 septembre

L'assemblée générale du SYNAVI Grand Est a lieu le 9 septembre à la Fabrique de Théâtre, à Strasbourg, 10 rue du Hohwald, à 17h.

Ordre du jour

Au niveau régional :

- Modification des statuts de la délégation Grand Est

- Election des délégué.e.s régionaux.

- Point sur la situation en région, perspectives pour la rentrée et la suite. Quelles sont nos priorités?


Au niveau national :

- Approbation du rapport d'activité et des comptes

.- Projet de l'organisation des Etats Généraux du spectacle vivant porté par le Synavi

- Temps d'échange autour des Droits Culturels et du développement durable dans nos pratiques


Les adhérents et sympathisants qui souhaiteraient suivre par visioconférence doivent en faire la demande par mail à grandest@synavi.org, le lien leur sera donné en réponse par mail.

Vous ne pouvez pas participer ? Les formulaires de pouvoir sont à renvoyer au SYNAVI signés par mail au plus tard la veille de l'AG à contact@synavi.org.