Le SYNAVI a été alerté par plusieurs de ses compagnies adhérentes de la situation de la Paperie, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public (CNAREP) en Maine et Loire.

Au fil des mois, pour ne pas dire des années, cette structure dédiée aux arts de la rue, aux professionnels du spectacle comme aux citoyens, est en dysfonctionnement le plus complet, traversant des problèmes de gouvernance, de dialogue social, de santé au travail et de direction.

 

Nous avons entendu la complexité de la situation. Nous avons entendu aussi l’inquiétude de tou.te.s les professionnel.le.s concerné.e.s par le CNAREP La Paperie, en particulier celle des équipes artistes qui ont travaillé avec La Paperie, et toutes celles qui seront amenées demain à recourir à cet outil précieux, favorisant la recherche, la création dans les arts de la rue, ses liens avec les citoyens et le développement des projets artistiques toujours singuliers, dédiés à l’espace public.

En tant qu’organisation professionnelle représentative du spectacle vivant représentant des équipes artistiques de toutes disciplines et esthétiques des arts vivants, nous alertons sur les dysfonctionnements profonds affectant le CNAREP.

Nous demandons que :

  • les cofinanceurs du CNAREP La Paperie : les collectivités territoriales (région, département, ville d’Angers), l’État, au travers de sa Direction Régionale des Affaires Culturelles des Pays-de-la-Loire, interviennent de concert, pour que soient réunies les conditions permettant la remise en route de l’outil CNAREP La Paperie.
  • l’association La Paperie considère les préjudices évidents créés par les dysfonctionnements actuels et envisage l’avenir du CNAREP dans un esprit d’ouverture, de professionnalisme et de confiance vis-à-vis de tou.te.s les professionnel.le.s des arts de la rue et de l’espace public.

La délégation SYNAVI Pays-de-la-Loire se tient également à la disposition des équipes professionnelles et des cofinanceurs pour qu’une solution pérenne soit trouvée dans les meilleurs délais possibles, dans un dialogue avec les acteurs de La Paperie / CNAREP.

 

Lyon, le 8 octobre 2020