Lyon, le 13 mars 2020

 

L’épidémie de COVID-19 et les dispositions prises par l’État (interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes tout juste annoncée par le Premier ministre, fermeture des établissements scolaires...) et les collectivités pour endiguer sa propagation ont des conséquences sur l’activité des compagnies et lieux indépendants et leurs salariés, permanents et intermittents.
 

Le SYNAVI se mobilise pour faire face à la situation,

défendre les emplois et les structures et vous accompagner au mieux.

 
Lors d’une réunion au Ministère (CNPS élargi) jeudi matin, le SYNAVI a défendu la préservation des emplois et des structures. Nous demandons à ce que le paiement des contrats de cession soit honoré pour permettre aux compagnies d’assumer leurs responsabilités d’employeurs et d’assurer les salaires.
 
Les dispositifs de soutien en cas d’annulation via un fonds d’urgence sont à l’étude.
 
Nous avons alerté sur la nécessité de considérer les annulations dans leur ensemble et de prendre en compte également :

  • les représentations, résidences et interventions dans les lieux autres que les salles de spectacle : écoles, hôpitaux, EPHAD, bibliothèques, etc. ;
  • les contrats passés en direct par les collectivités ou d'autres organismes pour ces interventions ;
  • les actions en coréalisation ou en autoproduction.

Les compagnies, comme toute entreprise, pourront bénéficier des mesures prévues par le Ministère de l’économie et des finances :

Par ailleurs, des mesures pour les intermittents sont à l’étude : un décret pourrait sortir prochainement concernant le report des dates anniversaire, le maintien des droits et le report de la réforme sur le nouveau calcul de l’assurance chômage. 
 
Attention : Il pourra y avoir des mesures spécifiques prises par les Régions et certaines grosses collectivités. Vos délégations s’en informeront et relaieront les infos au niveau régional et local.
 

Nous sommes mobilisés pour vous tenir informés.
Faites circuler autour de vous !

Contactez le Pôle Conseil
ou rapprochez-vous des délégations régionales.

 

Nous vous enverrons très prochainement un questionnaire afin que vous nous fassiez remonter vos situations le plus précisément possible.