Collectivités Territoriales

Il est bien sûr encore trop tôt pour mesurer tous les impacts de la pandémie sur les équipes artistiques, avec ou sans lieu. L’agenda de déconfinement n’est pas encore entièrement connu à ce jour pour ce qui est notamment de la réouverture des salles de spectacles.

Ceci étant, il ressort du questionnaire du SYNAVI plusieurs données flagrantes.

Qu’il s’agisse d’activité de résidences ou de représentations publiques, les équipes de création sont dans une incertitude totale quant au sort des événements qui ont été annulés du fait du confinement. Dans plus de 40% des cas, en effet, les équipes ne savent pas si les événements annulés seront reportés ou pas.

En outre, et très majoritairement, ces annulations n’ont pas fait l’objet d’indemnisation. S’agissant des actions artistiques (éducation artistique, actions culturelles…), seules 30% des interventions annulées ont donné lieu à une indemnisation de la compagnie par le cocontractant ou commanditaire. Les représentations et résidences annulées ont été encore plus rarement indemnisées.

Ces premiers résultats nous permettent d’ores et déjà d’interpeller les collectivités territoriales avec des informations tangibles.

Cette enquête se poursuit. Nous invitons ceux qui ne l’ont pas fait à remplir le questionnaire et à le diffuser.

Ces propositions nationales sont issues du travail effectué par nos différentes délégations régionales au plus près des villages, villes, communautés de communes et agglomérations. Elles pourront être précisées, complétées dans chaque territoire, en fonction de ses particularités. Elles reflètent les valeurs communes de notre syndicat.

 

Les compagnies et lieux indépendants sont les premiers acteurs de terrain d’une action artistique et culturelle pour le plus grand nombre. Elles doivent être reconnues comme telles et ne pas être renvoyées ni réduites à une prestation de service ou à un commerce de divertissement. De ce fait, les compagnies et lieux indépendants sont en permanence force de proposition dans cette nécessité d'une relation singulière de l'art avec une population, dans le respect des droits culturels des artistes et des habitants.

C’est pourquoi et dans la perspective des élections municipales de mars 2020, le SYNAVI, Syndicat National des Arts Vivants, souhaite faire des propositions autour de six axes de réflexion :

 

1 Les droits culturels comme révélateurs d'une autre politique culturelle à l'écoute des habitants et des artistes

2 Les Lieux Intermédiaires et Indépendants, des espaces où travailler.

3 Les compagnies sont toujours « quelque part » : l'infusion artistique

4 Une économie solidaire à forte valeur ajoutée respectueuse des droits sociaux, non délocalisable

5 L'Art, la culture et la planète

6 Des politiques construites en concertation avec les acteurs culturels et les citoyens, un enjeu de démocratie locale

 

Télécharger l'ensemble des Propositions du SYNAVI pour les élections municipales de mars 2020.

 

Nous invitons nos adhérents et tous les acteurs indépendants de la création à les lire et s'en emparer, à les envoyer aux listes dans leur ville et à demander aux candidats de s'engager sur ces propositions.