Dans la continuité du travail réalisé depuis quatre ans (forums nationaux, charte de la coordination nationale des lieux intermédiaires et indépendants), nos différentes organisations, réseaux et syndicats du spectacle vivant et des arts plastiques, réunissant des centaines de lieux qui mêlent les arts plastiques, les arts de la rue, le théâtre, la marionnette, la musique, le cirque..., relancent leur mobilisation pour que les politiques publiques de la culture fassent toute leur place à la multitude des lieux intermédiaires et indépendants.

 Nous nous félicitons de la volonté de Françoise NYSSEN*, ministre de la Culture, de mettre en avant la diversité culturelle, une meilleure équité sociale et territoriale, un partage des expériences artistiques et culturelles à travers des démarches hors-cadre, pour favoriser les droits culturels. Les lieux intermédiaires et indépendants y contribuent et doivent pouvoir être pleinement pris en compte pour renouveler les politiques publiques en direction de l’ensemble des territoires.

Inquiétés par le risque de remise en cause du dispositif de soutien aux « Ateliers de Fabrication Artistique » (mis en place en 2016, reconduit en 2017 puis transféré en 2018 dans le programme démocratisation), nous avons entrepris un dialogue avec le ministère. Nous nous engageons à poursuivre cette relation avec le ministère de la culture et, plus largement avec les collectivités publiques, afin de favoriser des politiques plus adaptées aux projets et réalités des lieux.

Déterminés à faire valoir les dynamiques portées par la diversité des lieux intermédiaires et indépendants, nous appelons les acteurs et les lieux à continuer à prendre toute initiative locale et régionale visant à poursuivre le repérage de l’existant, à se coordonner et à interpeller les responsables des politiques publiques au niveau de l’Etat et des collectivités territoriales.

 

Les organisations signataires (membres fondateurs de la Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants) : Actes If, FAMDT, FEDELIMA, Fédération nationale des arts de la rue, FRAAP, SYNAVI, THEMAA, RIF, SMA, UFISC.

 

* « Je souhaite qu’ensemble, nous puissions ouvrir une séquence nouvelle pour la création, faite d’expérimentations, de projets croisés ; marquée par un décloisonnement entre l’art et les autres champs de la société. Je veux soutenir tous ceux qui innovent, qui osent, qui sortent du cadre. Ceux qui tentent des aventures différentes, qui n’auraient pas trouvé le soutien du ministère de la Culture il y a quelques années : aujourd’hui, nous leur faisons une place. Je veux soutenir tous ceux qui se mobilisent pour aller à la rencontre de citoyens qui sans cela ne verraient jamais vos spectacles : ceux qui vont dans les hôpitaux, les prisons, les maisons de retraite... Je veux soutenir les projets qui associent le public, qui le font participer à la construction du spectacle, qui encouragent la pratique amateur. Qui font vivre les droits culturels. » http://www.culture.gouv.fr/Presse/Discours/Intervention-de-Francoise-Nyssen-ministre-de-la-Culture-aux-Biennales-Internationales-du-Spectacle-BIS-de-Nantes-2018-le-mercredi-17-janvier-2018