Le Ministère de la Culture s’était engagé, peu après l’annonce du confinement, à mettre en place un dispositif d’aide d’urgence pour le spectacle vivant, hors musique, de 5 millions d’euros.

La plateforme de dépôt des demandes sont désormais en ligne : https://www.fusv.org

Les demandes devraient pouvoir être déposées à partir du 25 mai 2020.

Nous incitons les équipes de création (compagnies, lieux indépendants) à solliciter ce fonds, même si vous n'êtes pas certains de remplir tous les critères d'éligibilité. Vos demandes permettront en effet d'identifier le volume des besoins, ceux non couverts par ce dispositif - et les mesures pour y pallier.

 


Attention : ne vous fiez pas à l’appellation de ce dispositif « fonds d’urgence pour le théâtre privé ». Le FUSV est accessible largement pour les producteurs / compagnies à condition que ces structures :

- ne soient pas subventionnées

ou

- ne soient pas conventionnées avec l’Etat ou un collectivité territoriale.

Autrement dit sont (notamment) elligibles au FUSV, les compagnies intervenant en théâtre (y compris: rue, marionnettes, conte, jeune public), danse, cirque "et ne percevant aucune subvention publique, ou percevant uniquement des subventions publiques au projet, sans conventionnement à l’année avec l’Etat et/ou les collectivités territoriales".

Ce fonds n’est donc pas réservé aux théâtres privés, théâtres privés parisiens, structures assujetties à la taxe sur le spectacle, adhérents de l’ASTP, ni aux structures qui appliquent la CCNSVP (convention collective nationale du spectacle vivant privé). L’appellation trompeuse vient de ce que l’ASTP a été chargée de «piloter» le versement de ce fonds.

Une compagnie subventionnée par sa Ville, Département, Région ou sa DRAC peut donc solliciter le FUSV, si elle n’est pas conventionnée avec cette collectivité ou avec l’État.

Le FUSV a pour objectif d’indemniser les structures pour les pertes d’exploitation subies du fait du confinement et pour couvrir les charges autres que les salaires. Le FUSV est donc calculé sur la base de 15% du montant des contrats annulés - contrats de cession, contrats de co-réalisation - et il est ouvert aux projets réalisés en autoproduction.

Le FUSV est également ouvert aux lieux intermédiaires et indépendants non subventionnés. Il doit indemniser ces lieux pour leurs charges fixes (loyers, charges…) autres que celles liées aux salaires.


Le SYNAVI va faire partie de la commission de suivi des aides, pilotée par l’ASTP.

N’hésitez pas à nous faire remonter toute difficulté rencontrée dans l’octroi de l’aide, nous en alerterons l’État et la Ville de Paris, principaux financeurs du fonds. (contact@synavi.org)