Journées d'info

Signature de mail Jms trop de compagnies1


Visio-conférence interactive
le 10 décembre 2020 de 13h à 18h

 

La crise liée à la pandémie de COVID-19 a touchée de plein fouet le spectacle vivant, stoppant net les activités de l’ensemble de ses acteurs. Il nous paraît plus que jamais urgent de remettre les équipes de création, compagnies et lieux intermédiaires du tiers-secteur du spectacle vivant au cœur du débat.
 
C’est pourquoi, nous organisons le 10 décembre 2020, les premières assises du tiers secteur du spectacle vivant.
 
Autour de trois tables rondes : « Le tiers-secteur du spectacle vivant au cœur d’un écosystème », « Préférer le temps long » et « Du ruissellement à l’irrigation par la racine, un changement profond de paradigme », nous réunirons plusieurs organismes du secteur afin de commencer un travail commun pour un changement de paradigme des politiques publiques du spectacle vivant.

 

Pour assister et prendre part à la visio-conférence, inscrivez-vous sur ce formulaire pour recevoir vos codes de connexion zoom.


Programme de la journée

 

  • 13h - Ouverture

Emmanuelle Gourvitch et Elsa Maupeu, co-présidentes du SYNAVI

  • 13h15 - Le tiers-secteur du spectacle vivant au cœur d’un écosystème

Parce que les compagnies et lieux intermédiaires du tiers secteur, s’inscrivant dans une démarche d’intérêt général, sont les principaux producteurs de spectacles, les artisans de l’action artistique, et de ce fait les principaux employeurs du secteur du spectacle vivant, elles ne peuvent plus être la variable d’ajustement des financements ni des politiques publiques et sociales.

Une discussion modérée par Sarah Thuillier, responsable du pôle d’accompagnement Têtes de l’Art

Intervenant.e.s :
Michel Alban, Triton Théâtre, délégué au développement du SYNAVI
Patricia Coler, déléguée générale de l’UFISC
David Rolland, chorégraphe, Ispso Facto Danse, délégué régional du SYNAVI Pays-de-la-Loire
Claire Moreau, responsable du pôle accompagnement, France Active

Suivi d’un temps d’échanges interactifs avec les inscrits à la visioconférence.

  • 14h15 - Préférer le temps long

Parce que la crise sanitaire met chaque jour en lumière les limites de notre système de production/diffusion ; parce que la logique de l’appel à projet est une aberration économique et administrative, refondons la permanence artistique, notre rapport au travail et la solidarité entre acteurs.

Une discussion modérée par Réjane Sourisseau, chargée d’étude, professionnelle associée à l’Université de Lille

Intervenant.e.s :
Philippe Gauthier, musicien, secrétaire-général du SNAM-CGT et membre du bureau de la fédération du spectacle CGT
Alexandrine Bianco, présidente du SCC
Guy-Pierre Couleau, président du SNMS
Emmanuelle Gourvitch, L’Art de Vivre, présidente du SYNAVI
Elsa Maupeu, Iceberg, vice-présidente du SYNAVI

Suivi d’un temps d’échanges interactifs avec les inscrits à la visioconférence.

  • 15h30 - Du ruissellement à l’irrigation par la racine, un changement profond de paradigme

Parce que culture et création artistique sont au cœur de tout développement durable d’une société ; parce que les structures du tiers secteur sont à l’initiative de l’innovation et du lien permanent entre art et société, nous proposons un changement de paradigme des politiques publiques, fondé sur la reconnaissance du travail d’infusion territoriale incluant la recherche, la création, la diffusion, la transmission et l’action culturelle, la diversité et la parité effective. Ce travail déjà assumé par de nombreuses équipes artistiques professionnelles doit être la base d’une nouvelle donne mieux équilibrée entre les territoires et en relation avec les populations....

Une discussion modérée par Rémy Bovis, membre du bureau du SYNAVI et délégué aux politiques publiques

Intervenant.e.s :
Alice Charmont, chargée de production, Cie Zéotrope
Laurent Vergnaud, artiste associé, Collectif 12, membre du réseau Actes-If
Benjamin Dubreuil, responsable du pôle culture du Ceméa
Frédéric Hocquard, vice-président de la FNCC
Cécile Hurbault, metteuse en scène, comédienne et marionnettiste, Cie Jeux de Vilains, membre de THEMAA
Jean-Michel Lucas, consultant
Emmanuelle Gourvitch, L’Art de Vivre, présidente du SYNAVI

Suivi d’un temps d’échanges interactifs avec les inscrits à la visioconférence.

  • 17h - Conclusion

Emmanuelle Gourvitch et Elsa Maupeu, co-présidentes du SYNAVI

Télécharger le programme détaillé des assises

Rose Vector Réseaux Sociaux Technologie Présentation min

 

Les équipes artistiques ont été au cœur du débat pendant ces dernière semaines. Pourtant beaucoup d’entre elles sont en danger de disparition. Comme dans tous les domaines, malgré les discours et déclarations solennelles sur le « monde d’après », les « plus jamais ça », les « réinventons tous », nous voyons arriver à grands pas ce que nous avions le plus à craindre : une reprise comme avant mais en pire, au nom d’une impérieuse relance économique,  du sauvetage de ce qui peut l’être.

Comment rétablir - ou établir - pour le spectacle vivant
un écosystème équilibré et fructueux ?

C’est maintenant, avant de retomber dans la course aux projets, qu’il faut ouvrir le débat et nous mettre en ordre de marche. Nous souhaitons engager cette réflexion à partir de nos propositions sur des nouvelles pratiques et un nouveau modèle économique pour le spectacle vivant.