Intermittence

Le SYNAVI affirme que :
- la discontinuité des activités et de l’emploi dans le secteur des arts vivants justifie l’existence de l’intermittence comme régime spécifique ;
- ce dispositif doit relever de la solidarité interprofessionnelle ;
- un juste recours à l’intermittence doit aller de paire avec un développement soutenu de la création d’emplois permanents ;
- les professionnels du secteur artistique et culturel doivent être parties prenantes de toute négociation concernant leur situation et la mise en place de protocole d’indemnisation juste et conséquent.

INTERMITTENCE : ENCORE UN DÉNI DE DÉMOCRATIE

Le Medef, la CFDT, la CFTC et la CGC font fi des modalités de négociation prévues par la Loi sur le Dialogue Social, et rejettent un accord à la fois équilibré et légitime.

Ce n’est pas au Medef de dicter sa loi. Le SYNAVI appelle le Gouvernement à prendre ses responsabilités et à inciter les confédérations à agréer l’accord du 28 avril afin qu’il soit applicable dès le 1er juillet 2016.

Parce que c’est l’avenir de nos entreprises, de nos salarié.e.s et de nos métiers qui est en jeu, le SYNAVI appelle ses adhérents, compagnies et lieux indépendants, à prendre toute leur part dans les mobilisations unitaires pour défendre un régime de l’intermittence équitable et solidaire.

Télécharger le communiqué en pdf.

Lire la suite
Accord intermittence : LE SYNAVI SALUE LES AVANCÉES

Dans la nuit du 27 au 28 avril 2016, les organisations négociatrices de l’accord spécifique d’assurance-chômage des intermittents du spectacle sont parvenues à un accord.

Le SYNAVI se félicite de la plupart des points de cet accord, qui reprennent en grande partie les propositions formulées dans le cadre du comité de suivi parlementaire et avancées par la FSICPA dans sa contribution adressée aux organisations négociatrices.

Télécharger le communiqué en pdf.

Lire la suite
Articles suivants